Sep 21

Un atelier d’écriture à la Comberie

Eveline Flavigny anime depuis de nombreuses années des ateliers d’écriture dans des milieux très différents. Des jeunes scolarisés en difficulté avec leur langue aux adultes désireux d’ouvrir leur passion des mots à d’autres horizons en passant par des détenus en mal d’expression libre, elle ouvre des pistes, vertes, bleues, rouges ou noires, comme autant d’aventures pour slalomer entre les mots.

Rien d’autre n’est requis que le désir d’écrire et c’est bien là le secret du parcours : partir d’un point A pour arriver à un point B qui nous aura permis d’explorer des univers variés et parfois inconnus…

« J’écris pour savoir ce que j’écrirais si j’écrivais. » disait Marguerite Duras, les mots deviennent des hameçons, des filets à papillons pour attraper la pensée, les images, les souvenirs ou les élucubrations que nous portons en secret dans nos matières grises. La forme et le fond sont indissociables de la force de l’écrit, chercher la forme et le juste mot pour dire ce qui veut être dit est essentiel pour faire mûrir sa propre écriture. Et chacun est singulier, différent, porteur de trésors à dénicher.Mais pourquoi un atelier ? Pourquoi ne pas écrire chez soi, sur un coin de table, tout simplement ? Parce que le groupe est un écho de soi-même, celui qui renvoie l’émotion, la surprise, l’originalité de chacun pour en faire une émulation fertile et bienveillante. La parole écrite reste lettre morte si elle n’est pas partagée et après le temps solitaire de l’écriture vient celui de l’échange.

Mais la liberté et la transgression sont aussi des mots-clés de l’atelier car l’écrivain reste le seul maître à bord, il décide de ce qu’il écrit et de ce qu’il lit, envers et contre tout.

Et si vous alliez jeter vos filets dans l’encre des mots ? On vous y attend, du vent dans les voiles.

Ateliers le mardi et/ou le jeudi de 19 h à 20 h 30 tous les 15 jours à partir du 2 octobre, CSC La Comberie à Migné-Auxances.

Aller à la barre d’outils